Garorock 2019, l’édition sous 1000°C

Hello les gars 🙂
J’espère que vous allez bien. Ça y est, mon article récapitulatif de l’édition 2019 de Garorock est enfin en ligne. Si tu veux savoir tout ce qu’il s’est passé pendant ces 4 jours de folie, n’hésite pas à lire la suite de l’article.

DAY 1 – 27 juin

13h30 : Marmande, j’arrive ! 

Le jour tant attendu est enfin arrivé : 27 juin, 13h30, en voiture direction Marmande. Nous sommes arrivés sur place vers 15h30 après un trajet sans embûche et au frais. Comme d’habitude nous avons récupéré les accreds’ presse/photo – car oui, cette année j’étais également là pour shooter les différents concerts – puis nous nous sommes dirigés vers le festival. J’ai rapidement compris que le festival allait battre un record de fréquentation cette année vu le monde qu’il y avait à l’entrée du camping. Après avoir attendu pratiquement deux heures et chargés comme des mules, nous rentrons enfin sur le site du camping et découvrons notre petit chez nous pour ces 4 prochains jours.   

J’en profite donc pour te parler de mon expérience au camping Sleep Em All, puisque cette année j’ai décidé de tester tout ça. Pour faire simple, je valide le concept à 1000%. Nous avons pris un tente « Lotus », bien assez grande pour deux personnes. Les services proposés tout au long du festival sont clairement un plus si tu souhaites davantage de confort et de sécurité qu’au camping classique : Douches ouvertes 24h/24, toilettes propres réservées aux membres du camping, cuisine commune avec tout le matériel nécessaire pour survivre pendant 4 jours … Autre point vraiment sympa : l’espace commun qui permet de recharger les batteries dans tous les sens du terme. C’est pour moi le meilleur compromis si tu souhaites profiter de l’ambiance du camping – parce que ça fait vraiment partie du festival selon moi – tout en gardant un peu de confort.

SLEEP EM ALL GAROROCKSLEEP EM ALL GAROROCK

20h15 : Angèle de retour à Garorock. 

Premier concert auquel j’ai assisté cette année : celui d’Angèle. L’ayant loupé l’année dernière, j’attendais sa prestation avec impatience. Malgrè la chaleur, Angèle a su mettre l’ambiance pendant plus d’une heure. Elle était vraiment proche de son public et j’ai adoré les chorégraphies assez loufoques de son crew. 

Ensuite, c’était au tour de Bigflo & Oli de se présenter sur la scène Garonne. Si tu me suis un peu, tu dois savoir que j’ai pu assister à leur concert au Stadium de Toulouse. Une prestation sans grande surprise – qui reprenait clairement le même fil conducteur qu’au Stadium – mais le public était conquis.

Dernier concert de la soirée : Marshmello. C’est un DJ que j’adore depuis des années et sûrement l’un des artistes que j’attendais le plus de cette édition. C’est aussi le premier artiste que j’ai pu shooter et je te laisse imaginer à quel point j’étais excité. Et bien entendu, j’ai trop kiffé. J’ai trouvé son set hyper travaillé et très pointu. La scénographie était folle – lasers, CO2 à foison, confettis – et Marshmello a su faire danser le public avec ses plus gros succès comme « Happier » et « FRIENDS ».

MARSHMELLO GAROROCKMARSHMELLO GAROROCKMARSHEMLLO GAROROCK

DAY 2 – 28 juin

11h : La grasse matinée qui fait du bien !

Quand je te disais que le camping sleep em all c’était full confort, je déconnais pas puisque je me suis réveillé à 11h ahaha. On en a profité pour faire un petit tour au niveau du camping classique histoire de découvrir les différentes animations et stands. Comme l’année précédente, on pouvait notamment y retrouver le stand Ricard où l’ambiance était survoltée pendant 4 jours, ou encore le mythique ventrigliss, idéal pour se rafraîchir. A noter l’ajout de nouvelles douches, plus nombreuses qu’auparavant, ainsi que de nouveaux sanitaires. Après avoir littéralement englouti une poutine de chez Madame Poutine – je voulais trop goûter et j’ai trouvé ça délicieux – il était temps de retourner sur le site du festival.

Premier concert de cette deuxième journée : le très attendu PLK. J’ai trouvé ça parfait pour lancer les festivités, une prestation très dynamique qui fonctionne super bien avec l’ambiance du festival. 

PLK GAROROCKSONY DSC                      Processed with VSCO with a6 preset

Nous avons également fait un petit tour au niveau des stands Deezer et Coca-Cola. Pour Coca, la marque proposait une expérience unique avec des canettes gratuites, un photomaton ou encore un jeu concours pour remporter des goodies. Du côté de chez Deezer, la marque proposait un stand de blind-test/karaoké pendant toute la durée du festival.

DEEZER GAROROCK

Un autre concert que j’attendais avec impatience : celui de Christine & The Queens. J’en avais entendu que du bien mais je voulais vraiment la voir pour te donner mon propre avis. Un seul mot à dire : WOW ! J’ai adoré la mise en scène qui était clairement la meilleure du festival selon moi. Gros big-up aux danseurs qui l’accompagnent sur scène, ça rend le tout vraiment magique et c’est super beau à voir. J’ai adoré et je pense qu’elle a fait l’unanimité.

CHRIS GAROROCKSONY DSC                      Processed with VSCO with a6 presetCHRIS GAROROCK

Autre prestation que j’ai vraiment kiffé, celle de Vald. On ne va pas se le cacher, ce n’est absolument pas ce que j’ai l’habitude d’écouter, mais j’ai beaucoup aimé. Vladimir Cauchemar nous a fait la surprise de débarquer pour jouer son dernier titre en collab avec Vald, et ça c’est toujours super cool. 😉

VALD GAROROCKSONY DSC                      Processed with VSCO with a6 presetSONY DSC                      Processed with VSCO with b1 preset

A ma grande surprise, j’ai été pas mal déçu par la prestation de Paul Kalkbrenner. Certes, c’était cool pour la fin de soirée, mais j’ai trouvé son set trop répétitif (et j’ai vraiment du mal avec ça).

DAY 3 – 29 juin

Premier réveil assez difficile, provoqué brutalement par les rayons du soleil qui tapent sur la tente (ça va le mec qui n’en fait pas trop mdr). Bon, il fallait s’y attendre puisque la météo prévoyait 39°C avec un ressenti à 44°C. Malgré tout, la journée du samedi est celle que j’attendais le plus depuis le début du festival alors j’étais bien trop excité. 

Premier concert pour moi en ce troisième jour de festival : Georgio. Et j’ai vraiment adoré. La folie pendant plus d’une heure, bain de foule pour Georgio à la fin de sa prestation, j’ai trouvé ça super cool !

GEORGIO GAROROCKGEORGIO GAROROCK

Après Georgio, j’ai attendu patiemment que le concert de Thérapie Taxi commence. J’aime beaucoup ce qu’ils font – j’ai saigné leur dernier album ahaha – et je voulais vraiment les voir en live. Et quelle énergie ! J’ai adoré du début à la fin. Ça parle de sexe, d’amour et de diversité d’une façon tellement naturelle que le message passe tout seul. Amis toulousains, le groupe passera au Zénith de Toulouse en mars prochain alors FONCEZ.

THERAPIE TAXI GAROROCKTHERAPIE TAXI GAROROCKSONY DSC                      Processed with VSCO with a6 preset

Retour du côté de la scène Deezer pour le set de Vladimir Cauchemar. Reconnaissable avec son fameux masque, je trouve qu’il a beaucoup trop de flow. J’ai adoré l’originalité de son set – j’aurai pu écouter Aulos pendant 1h je pense que ça ne m’aurait pas dérangé – j’ai trop kiffé et j’ai hâte de le revoir.

SONY DSC                      Processed with VSCO with a6 presetVLADIMIR CAUCHEMARVLADIMIR CAUCHEMAR GAROROCK

23h15 : Feder pour la 18ème fois.

Tu ne pensais pas que j’allais louper le set de Feder quand même ? Tu le sais, j’aime toujours autant ce qu’il fait et il me tardait vraiment de le revoir. Encore une fois je n’ai pas été déçu. Je ne sais pas si je fais toujours preuve d’objectivité mais pour moi ça reste l’un des Djs les plus intéressants du festival. Son set est toujours aussi travaillé, idem pour la scéno’. Bref, c’était trop cool comme d’habitude. Je dois quand même avouer que j’étais parti pour shooter ses 3 premiers titres, mais j’ai préféré profiter du concert à 100%. D’ailleurs, il se pourrait bien qu’il soit de retour à Toulouse très bientôt, je dis ça je dis rien. 😉

Après le set de Feder, je me suis empressé de repartir au niveau de la scène Garonne (à savoir à l’autre bout du festival, donc j’ai couru ahah) pour Lomepal. J’avais vraiment adoré son dernier concert au Zénith de Toulouse alors je voulais voir ce que ça donnait en festival. Pas de grande différence avec son concert classique – quelques pogos en plus quand même – je le trouve toujours aussi fort sur scène. En plus de ça, j’ai pu rester au niveau du crash pendant tout le concert alors c’était d’autant plus cool.

IMG_9037
SONY DSC                      Processed with VSCO with a6 presetSONY DSC                      Processed with VSCO with a6 presetSONY DSC                      Processed with VSCO with c1 preset

Si tu as lu mon article récapitulatif de l’édition précédente tu sais que j’ai un peu de mal avec les sets de DJ Snake. Le côté trop « boum-boum » de ses prestations ne me plaît pas de ouf pour être honnête, sachant que c’est un DJ qui sort des tubes tous les mois je trouve ça dommage qu’il ne joue pas plus là-dessus. Je l’ai quand même trouvé plus proche du public cette année et ça c’est un bon point.

DJ SNAKE GAROROCKDJ SNAKE GAROROCKDJ SNAKE GAROROCK

Day 4 – 30 juin

Au programme de ce dernier jour : Gringe, Aya Nakamura, Roméo Elvis, Synapson et Macklemore. Après une bonne matinée de récupération au camping, nous nous sommes dirigés vers le festival à 15h pour assister au concert Ghost Line Up organisé par Redbull.

Gringe était l’artiste surprise du Ghost Line Up by Redbull. Le principe est super cool : pour l’achat d’une canette de Redbull sur le festival, on t’offre un bracelet qui te permet d’accéder à un concert surprise le dimanche. L’énergie était vraiment folle durant tout le show, Gringe avait organisé le tournage d’un clip pendant sa prestation, et l’équipe Redbull a distribué de nombreux goodies aux festivaliers. J’ai trouvé ça tellement sympa, j’espère que ça sera reproduit l’année prochaine.

SONY DSC                      Processed with VSCO with a6 presetSONY DSC                      Processed with VSCO with c1 preset

18h00 : Oh Djadja, y’a pas moyen Djadja ! 

Et on dit merci GG, grâce à moi je suis sûr que tu as la chanson dans la tête. Je pense qu’Aya Nakamura était vraiment très attendue vu le monde qu’il y avait pour son concert. Pour faire simple, elle a mis le feu à Garorock et a fait danser tout le monde sans exception. A noter l’hystérie de certains fans au moment de « Pookie » et « Djadja », c’était drôle à voir mais aussi super flippant ahah. Je valide le fait d’avoir programmé Aya à 18h car cela a permis de chauffer le public bien comme il faut pour le reste de la soirée.

SONY DSC                      Processed with VSCO with a6 presetAYA NAKAMURA GAROROCKAYA NAKAMURA GAROROCK

Je ne suis pas particulièrement fan de Clara Luciani, mais j’étais quand même très curieux de la voir en live. Je l’ai trouvé pleine d’énergie et le public était là pour l’applaudir. Une prestation sans superflu, remplie de grâce et de bonnes ondes.

Autre artiste qui était très attendu : Roméo Elvis. Je suis tellement content d’avoir pu shooter trois de ses chansons d’ailleurs. Pour faire simple, Roméo est une bête de scène et sait comment réveiller son public. J’ai trop aimé l’ambiance qu’il y avait lorsqu’il a joué « Soleil » & « Drôle de question ».

Dernier concert de la scène Deezer, celui de Synapson. C’est un duo que j’ai déjà vu à de nombreuses reprises donc je savais à quoi m’attendre, et j’ai kiffé comme d’habitude. D’ailleurs, si tu les as loupé à Garorock ou que tu veux les revoir, ils seront présents une nouvelle fois à L’Envol Côté Plage le mercredi 17 juillet pour un set de folie. Tu peux te procurer les derniers billets en cliquant juste ici. Et bien entendu, je serai de la partie. 😉 

SYNAPSON GAROROCKSYNAPSON GAROROCKSYNAPSON GAROROCK

00h00 : Macklemore est là ! 

Ça y est, je peux enfin le dire, j’ai vu Macklemore ! J’en ai des frissons rien qu’en y repensant. C’est l’artiste que je regrettais le plus d’avoir loupé l’an dernier – j’avais vraiment les boules – et je suis tellement content d’avoir pu assister à son concert cette année. Je pense qu’il est inutile de te préciser que son concert était tout simplement incroyable du début à la fin. Une entrée sur les chapeaux de roue qui a rendu fou le public – et moi aussi d’ailleurs – une scénographie juste dingue, et une prestance d’un autre monde. A contrario de ce que l’on pourrait croire, Macklemore est très proche du public. Petite anecdote pour ceux qui n’étaient pas là, le fameux manteau en fourrure que tu vois sur les photos n’est pas le sien. En gros, un fan a réussi à lui donner son manteau juste avant qu’il joue Thrift Shop. Macklemore l’a attrapé, l’a porté pendant toute la chanson et lui a rendu juste après. J’ai trouvé ça TELLEMENT COOL ! Un artiste digne de ce nom qui était parfait pour cloturer ces 4 jours de folie. 

MACKLEMORE GAROROCKMACKLEMORE GAROROCKMACKLEMORE GAROROCK

Après ce dernier concert – on ne pouvait pas mieux finir je pense – il était temps de rentrer au camping pour une dernière nuit avant de rentrer à Toulouse avec la Garo-déprime.

En résumé, je pense que c’est la meilleure édition que j’ai pu faire. En étant le plus objectif possible, j’ai trouvé la programmation de l’édition 2019 vraiment riche et super intéressante. Je trouve ça super d’avoir reprogrammé les artistes qui n’avaient pas pu jouer l’année dernière, et notamment Macklemore. Au niveau de l’organisation, le festival est toujours aussi bien rodé. Très peu d’attente au niveau des stands, un service de sécurité au top, idem pour les secours qui ont eu beaucoup de boulot cette année notamment à cause de la chaleur.

J’en profite également pour remercier une nouvelle fois – je préfère le répéter histoire que le message passe bien ahah – toute l’équipe du festival et la team Suzette de m’avoir fait confiance pour cette nouvelle édition. Je trouve ça assez fou de me retrouver à couvrir un tel festival seulement deux ans après avoir sorti le blog, et être là en tant que photographe était encore plus dingue. Alors une nouvelle fois un grand merci et à l’année prochaine !

gg.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s