Rencontre avec The Geek X Vrv

Hello les gars 😉
Aujourd’hui on se retrouve pour l’interview de The Geek X Vrv (aka. Axel et Vincent) que j’ai eu la chance de rencontrer quelques minutes avant leur concert au Connexion. Retour vers le futur, nouvel album, collaborations ou encore tournée 2020, ils m’ont tout raconté sur leur histoire et nouveau projet.

Salut les gars, pouvez-vous vous présenter ?

Axel – Alors moi je m’appelle Axel et je suis The Geek.

Vincent – Et moi Vincent, et je suis VRV.

Pourquoi avez-vous choisi ce nom ?

Axel – En fait, c’est les deux noms de nos projets personnels. Moi mon projet perso c’est The Geek, celui de Vincent s’appelle VRV, donc on a mixé tout ça.

Vincent – C’est ça ! A la base c’était le nom de mon groupe de quand j’avais 12 ans, on faisait de la musique avec des potes et on avait mis nos initiales pour former VRV.

J’aimerais en savoir un peu plus sur votre histoire. Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Axel – Moi de base je suis DJ. Je mixais dans des bars à Paris et Vincent venait à ces soirées. Un des ses potes était le photographe et m’a dit : « Tu devrais voir Vincent, il fait du son super cool » et c’est comme ça qu’est né le projet.

Vincent – On a commencé à discuter sur Facebook, puis on a essayé de faire une track ensemble qu’on a mis sur SoundCloud. Ça doit faire 6 ans maintenant, ça passe trop vite.

En 2013, The Sound You Need partage votre titre It’s Because, qui a fait plus de 8 millions de vues, qu’est-ce que ça vous a apporté ?

Vincent – On considère ça comme un vrai tremplin. A l’époque, faire 1 million de vues c’était énorme. Aujourd’hui c’est plus anecdotique, mais pour être honnête on espérait faire 10 000 vues, donc je peux te dire que ça fait un petit choc. Du coup, on en a profité pour sortir un maximum de trucs dans la foulée, pour montrer au gens ce qu’on sait faire. Voila comment on a pu se developper petit à petit.

Votre tout premier album Time Machine est sorti la semaine dernière, pouvez-vous me parler de ce nouveau projet ?

Vincent – Ça a été long !

Axel – On bosse dessus depuis deux ans environ. Pour le nom « Time Machine », on s’est inspirés de Retour vers le futur car on est des grands fans de la saga. On trouvait ça sympa de faire un petit clin d’oeil aux films dans le sens de traverser les âges et les styles musicaux grâce à la time machine. D’ailleurs, personne n’arrive vraiment à définir notre style.

Justement, ce que j’ai adoré sur l’album et vos différents EPs, c’est que vous arrivez à mixer de nombreux styles musicaux toujours avec un côté hyper old school. Est-ce que c’est une façon de retranscrire vos inspirations musicales de quand vous étiez plus jeunes ?

Vincent – Personnellement j’ai tendance à m’ennuyer quand je fais toujours la même chose. On aime bien explorer, tout en essayant de rendre hommage à ce que l’on écoutait quand on était plus petits. Bon, quand j’étais gosse j’écoutais surtout Sum 41 alors c’est vrai que c’est un peu plus difficile à retranscrire, mais c’est l’idée.

Axel – Moi sur un album je n’aime pas écouter toujours les mêmes vibes. J’aime bien quand c’est hyper éclectique, du coup c’est ce qu’on a voulu faire sur Time Machine.

Vous avez collaboré avec plusieurs artistes sur cet album comme Møme, Gramatik ou encore Fakear. Comment se sont passées ces différentes collaborations ? 

Axel – En 2015 on est partis en tournée avec Gramatik qui nous avait invité aux Etats-Unis, puis pour sa tournée en Europe, donc ça s’est fait super naturellement. Pour Fakear & Møme, on est dans la même agence et on a joué plusieurs fois ensemble, donc c’était évident. Ils étaient tous chauds direct, c’est vraiment cool d’avoir pu bosser avec eux.

Vincent – On s’est tournés vers nos connaissances avant d’aller chercher des feats peut-être un peu plus improbables.

Vous repartez en tournée, avec pour premier date le concert de ce soir au Connexion, comment appréhendez-vous tout ça ?

Vincent – On vient avec un tout nouveau live, on peut jouer tous les sons de l’album que l’on a depuis un moment, donc on a vraiment hâte.

Axel – Grave, ça brule les doigts !

Vincent – On a surtout hâte de voir ce que les gens vont en penser. Même si on joue des titres fidèles à notre esprit du début un peu plus hip-hop, on joue quand même une grosse partie de l’album et des EPs.

Axel – Dans tous les cas on va essayer de défendre l’album du mieux qu’on peut !

Auriez-vous un petit mot pour votre public toulousain qui viendra vous applaudir ce soir ?

Vincent – On a hâte de rejouer à Toulouse. La dernière fois c’était au Bikini, on a aussi joué à la Dynamo, et c’était grave bien. On vous kiffe grave les toulousains !

Axel – Ça a toujours été de très bonnes dates à Toulouse, donc perso je suis super content quand je reviens.

Merci les gars !

Concernant le concert, j’ai beaucoup aimé leur prestation. Le Connexion était quasiment plein, avec une ambiance assez folle du début à la fin. Axel et Vincent ont réussi à chauffer la salle en seulement quelques minutes avec un set particulièrement travaillé qui présentait super bien ce premier album. Ils étaient également accompagnés de Basile, qui nous a fait de ces solos au saxophone vraiment dingues. Bref, j’ai kiffé et j’espère qu’ils seront bientôt de retour à Toulouse.

gg.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s