Interview : « Bonjour c’est GGposey, vous écoutez Bon Entendeur »

S’il y a bien un groupe que j’avais hâte d’interviewer, c’est bien Bon Entendeur. Pierre, Arnaud et Nicolas ont répondu à toutes mes questions lors de leur dernier passage à Toulouse, et j’avais trop hâte de te partager tout ça. Confinement, mixtapes, collaboration avec Bigflo & Oli ou encore deuxième album, je te laisse lire la suite de l’article pour en découvrir un peu plus sur le groupe ! 🙂

Salut les gars ! Comment ça va depuis votre dernière date au Bikini ?

Pierre – Globalement ça va ! Il y a eu différentes phases avec le Coronavirus, le déconfinement, et finalement les dates qui reviennent doucement. Le moral est bon, les dates reviennent timidement et ça fait plaisir, mais c’est juste l’inconnu qui n’est pas du tout agréable, c’est un peu stressant. Mais sinon ça va !

Coco – On a pu garder notre motivation car on a eu pas mal d’actu récemment. On a la Summer Mixtape qui va sortir, le projet avec Bigflo et Oli, le remix du morceau de Dombrance … On a réussi à avoir pas mal de petits projets ce qui nous a permis de bien nous occuper. Et puis, il y a aussi le second album sur lequel on bosse !

Pierre – On a également profité de tout ça pour prendre du temps pour lire, faire du sport, voir nos amis, revenir dans le sud … Ça fait du bien aussi de se rappeler que c’était comme ça avant ! Même si j’adore Bon Entendeur, c’est cool aussi de lever le pied un petit peu.

Arnaud – D’un côté, j’ai l’impression que la tristesse de ne plus avoir de dates a été compensée par le fait qu’on a profité de la vie, de nos proches et des gens qui comptent. Bon maintenant c’est bon, on a compris, on veut que ça revienne ! (Rires)

Comment est né le projet Bon Entendeur ?

Pierre – Avec des playlists ! C’est venu hyper progressivement, on partageait régulièrement des sons sur Facebook, puis une playlist tous les mois avec nos morceaux préférés. Après ça, on a décidé de faire des mixtapes, et notamment celle avec DSK, et ainsi de suite.

Coco – Au départ, on n’assumait pas trop le terme de « collectif », alors que c’est ce qui résume le mieux ce que l’on fait. Petit à petit, on a rajouté plein de choses comme l’application, le site, les remixs, l’album … Donc finalement oui, on est un collectif qui produit de la musique. On organisait également des soirées qui commençaient à 14h et se terminaient à 2h du mat, avec des artistes de chez Roche Musique, Polo & Pan … Donc c’était vraiment le mélange entre collectif qui organise des soirées, mais qui passe aussi derrière les platines.

Pierre – Ce qui a changé aussi, c’est quand on a eu un tourneur avec nous qui nous a ramené beaucoup de dates. J’y repensais hier, mais pour te dire, on a quand même fait un Soldiays sur une scène à 10 000 personnes alors qu’on n’avait juste sorti le remix de Le temps est bon. (Rires)

Arnaud – C’est vrai, mais on a aussi fait une tournée de festivals alors qu’on n’avait juste nos mixtapes sous la main ! Parcontre, je peux te dire que c’est plus simple de partir en tournée lorsque tu as un album car les gens savent ce qu’ils vont trouver, alors qu’avant c’était plus compliqué de ce côté-là.

Vous êtes trois dans le groupe, qui fait quoi ?

Arnaud – On fait tous un peu tout. Bien entendu, chacun à ses petites préférences. Tu vois Pierre, par exemple, c’est lui qui fait les mixtapes. Après globalement on bosse ensemble, et c’est l’avantage d’être trois, on peut facilement se relayer.

Pierre – En fait, tout ce qui est décisionnaire on le fait à trois, les réseaux sociaux aussi, et tout ce qui est factuel on se répartit le travail.

Coco – On se parle en permanence. Là on est ensemble, mais ça faisait longtemps que l’on ne s’était pas vus tous les trois, mais on a notre groupe, et on échange super régulièrement.

Arnaud – On se parle plus nous qu’à nos meufs, c’est un peu angoissant quand même (Rires) !

Vous avez un concept bien à vous, où vous prenez des vieux morceaux que vous remixez à votre sauce. Comment ça se passe au niveau de la production ?

Pierre – Bien ! (Rires)

Arnaud – Déjà, on a une grosse contrainte : les droits. Maintenant c’est notre label Columbia chez Sony qui nous propose son catalogue ce qui est bien plus simple pour nous. Une fois qu’on a le son de base, le but est de trouver une petite mélodie un peu marquante que ça soit une partie chantée, un morceau de piano … Puis l’idée est de rendre le morceau un peu plus actuel avec les outils dont on dispose aujourd’hui.

Coco – D’ailleurs, même s’il y aura une continuité, notre second album sera différent dans notre manière d’appréhender les sons. Typiquement on va sortir des tracks plus disco par exemple. Dans le premier album il y avait deux types de remixs : tu avais les balades françaises où on gardait quand même la structure originale, puis il y en avait d’autres où on a cassé toute la structure comme sur Mon voisin et La Rua Madureira. Tout dépend du morceau en fait !

Vous poussez le concept encore plus loin en invitant des personnalités sur vos mixtapes, comment vous les choisissez ?

Pierre – Franchement on n’a pas de règle ! On en discute, il y a constamment des noms comme ça auxquels on pense. Parfois on a potentiellement la chance de l’avoir donc ça se fait, parfois on sait aussi que ça ne va pas être possible. On essaie juste de prendre des personnes charismatiques, si possible avec une belle voix, et globalement quelqu’un qui incarne des valeurs, car quand il y a un message derrière c’est encore plus cool.

Coco – Ça peut être une simple idée, un coup de coeur sur une voix ou encore une opportunité qui s’offre à nous. C’est un mélange de plusieurs facteurs, dans tous les cas on en parle toujours tous les trois.

Lors de votre dernier concert, j’ai eu un gros coup de coeur pour les visuels du show. Est-ce que c’est quelque chose d’important pour vous de proposer une belle scéno lors de vos concerts ?

Pierre – De manière générale, l’esthétisme d’un projet c’est super important. Notre projet est un peu hybride, on prend des personnalités et on fait des remixs, donc c’était un beau challenge de bosser sur la scénographie du Bon Entendeur Show, puisque l’objectif était de récupérer tous les éléments de notre univers avec un côté vintage, radio et vieilles télévisions. Ça fait clairement partie du show.

Coco – Puis tu vois, ça peut être compliqué pour certains de pouvoir se payer des billets de concerts. Nos tickets ne sont pas spécialement chers, mais il y a plein de gens qui ne peuvent pas forcément se permettre d’aller voir des shows tous les week-ends. Donc tu te dis qu’il faut aussi réussir à proposer un show cohérent avec quelque chose d’ambitieux. On ne voulait pas se contenter que du son, mais aussi alimenter notre musique avec des visuels.

Il y a un morceau que je n’arrête pas d’écouter en ce moment, c’est votre reprise de Route Nationale 7 pour l’album Souvenirs d’été de Deezer. Pouvez-vous me parler de ce projet ?

Arnaud – C’est la troisième fois que l’on collabore avec Deezer. C’est super cool car ils nous rappellent à chaque fois car il y a de très bons retours. Ça nous fait vraiment kiffer de participer au projet. En plus, il y a des artistes de ouf comme Sébastien Tellier, Christine & The Queens, ou encore Lewis OfMan qu’on kiffe, donc c’est super cool d’être associés à ces gens-là !

Pierre – C’est vrai que l’on a un peu hésité pour le morceau car c’est un gros titre. On avait un peu peur de la réaction des gens, mais au final ça fonctionne bien et le titre a été bien apprécié.

Autre actu et pas des moindres, vous venez de sortir un EP avec Bigflo & Oli ! Comment ça s’est passé ?

Arnaud – Déjà les gars sont trop sympas, simples et hyper accessibles, donc c’était un vrai bonheur de bosser avec eux. On a d’abord discuté sur WhatsApp, puis au téléphone. On a mis du temps à les voir car on était encore confinés. Donc on leur a envoyé des maquettes et de fil en aiguille le projet est sorti. Mais ce qui est aussi très cool sur l’EP, c’est que tu as Coup de Blues / Soleil qui ressemble bien à Bigflo & Oli, puis tu as Libre qui colle vraiment bien à l’univers Bon Entendeur.

Pierre – Ça nous a aussi permis de se faire connaître auprès d’un public qui ne nous écoute pas forcément ! Leur notoriété est impressionnante. Quand ils ont commencé à parler du projet, on a reçu un nombre impressionnant de messages de leur communauté, c’est vraiment une armée avec des soldats (Rires) ! Et puis ça colle bien super bien humainement parlant. Tu sens qu’ils sont un peu comme nous, simples et sans prise de tête.

Et ce deuxième album alors, il arrive quand ?

Pierre – On a pas de date à te donner pour le moment, mais on va le teaser un peu et sortir des minis EPs. Pour être honnête, c’était un peu difficile de défendre notre premier album lorsque l’on jouait à 2h du mat. C’était pas assez punchy, donc on a réfléchi à un deuxième album toujours dans la même optique, mais avec un aspect plus dynamique qui ressemble plus à nos sets finalement. On ne sait pas encore comment il va s’appeler, mais je peux déjà te dire qu’il y aura deux faces : une première dans la même veine que Aller-Retour avec de nouveaux remixs, et une autre face où on s’énerve un peu plus.

Coco – La difficulté, c’est d’évoluer sans perdre les gens. Notre projet est déjà assez « complexe » avec plein de trucs différents, donc là, on va essayer de proposer quelque chose qui relie tout.

Un petit mot pour votre public toulousain ?

Pierre – On vous adore !

Arnaud – Franchement Toulouse c’est une des villes où l’on préfère jouer, et on ne dit pas ça à tout le monde sachez-le !

Pierre – Le Sud-Ouest est très réceptif. On se sent bien, le public est cool, les gens sont super accueillants c’est trop bien !

Coco – Et à chaque fois les gens sont vraiment au rendez-vous, les dates sont souvent sold-out rapidement alors merci Toulouse. On a hâte de vous revoir !

Merci les gars !

Un commentaire sur “Interview : « Bonjour c’est GGposey, vous écoutez Bon Entendeur »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s