NTO : « C’est un projet très personnel qui est représentatif de tout ce que j’ai fait jusqu’à maintenant »

Depuis un an, NTO dévoile un à un ses nouveaux titres, en faisant de chaque sortie une étape plus profonde vers son album, tels des paliers de plongée. Le producteur marseillais nous dévoile aujourd’hui son premier album, Apnea, et nous raconte toute son histoire dans cette interview.

Salut NTO ! Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Anthony, mon nom d’artiste c’est NTO ! J’habite à Marseille, j’ai 35 ans et je fais de la musique depuis 13 ans, quelque chose comme ça. J’ai commencé par la guitare et le clavier quand j’étais adolescent, j’écoutais plein de styles différents puis j’ai eu un gros coup de coeur pour la musique électronique lorsque j’ai eu 19/20 ans. J’ai commencé à produire à ce moment-là, mon premier live électro c’était en 2008, et depuis je n’ai pas arrêté.

Comment produis-tu tes morceaux ?

Pour synthétiser, il y a deux possibilités. Soit j’ai une idée en tête que je note sur mon téléphone, quelque chose qui n’est pas forcément musical, qui peut aussi être une inspiration, une envie ou un sentiment. Puis je commence le morceau avec cette idée au centre du track et j’essaie de créer tout un univers autour de ça. Si je n’ai pas d’idée de ce que je vais faire, je jette des sons dans la marmite et il y a un truc qui vient.

Peux-tu me parler de ton morceau « Invisible » ?

Invisible, c’est le troisième single de mon nouvel album Apnea, et on peut dire que c’est le premier morceau important du projet. Pour ce titre, j’imaginais un gamin introverti qui se sent invisible aux yeux du monde. J’ai commencé à bosser sur cette idée et j’ai mis quand même longtemps à le faire car je voulais vraiment trouver la mélodie qui exprimait ce sentiment. Je suis assez content du résultat car ça correspond exactement à ce que je voulais. On a travaillé avec une boite de prod qui a fait un très beau clip. On a aussi voulu faire des collabs sur ce titre, donc j’ai travaillé avec Sofiane Pamart qui est un pianiste extraordinaire et c’était magnifique de le rencontrer, l’échange a été génial et on a fait une version inédite. Paul Kalkbrenner a aussi remixé Invisible, c’était vraiment fou pour moi ! Je suis hyper content de l’écho que ça a eu, symboliquement c’est fort et ça lance bien l’album !

Ton premier album « Apnea » sort le 8 octobre. Quelle est l’histoire de ce nouveau projet ?

Ça a été deux ans de boulot et j’ai trop hâte qu’il sorte ! Il y a des collabs dessus, on retrouve un morceau avec un super producteur marseillais qui s’appelle French 79, un titre avec un autre producteur marseillais qui s’appelle Louise que j’adore, un feat avec Tricky de Massive Attack et aussi un titre avec Monolink. Il y a 4 feats dedans, c’est la première fois que je sors un peu de ma zone de confort car d’habitude je suis tout seul et je produis tout en solo. Là, je m’ouvre aussi à d’autres artistes donc je suis très content. J’ai une équipe de feu et de fer, c’est la folie et il y a une super énergie autour du projet donc j’ai trop hâte que ça sorte. C’est un album un peu familial aussi car l’album s’ouvre sur un texte lu par ma femme, il y a un morceau pour mon fils aîné, un morceau pour mon fils cadet, un morceau que j’ai fait avec mon frère … Un projet très perso qui est très représentatif de tout ce que j’ai fait jusqu’à maintenant et ce vers quoi j’ai envie d’aller.

Prévois-tu de défendre cet album sur scène ?

Bien sûr ! On peut juste me souhaiter qu’on me laisse le jouer, parce que c’est ça qui est dur en ce moment. Il y a eu une période difficile, ça reprend tranquillement, donc j’espère juste que je vais pouvoir soutenir l’album en live, le présenter et le faire écouter. On est en train de travailler une très belle scéno avec un très beau show, donc j’ai trop envie de le jouer.


Crédit photo : Diego Crutzen Diaz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s