Maxenss : « La musique fait partie intégrante de ma vie »

Hello les gars ! 🙂
Vous l’aurez compris dans le titre, aujourd’hui on se retrouve pour l’interview surprise du petit prodige Maxenss. A la fois youtubeur et chanteur, il m’a tout raconté sur son parcours musical et sur son nouvel EP qui vient de sortir. Enjoy ! 🙂

Salut Maxenss ! Peux-tu me parler de ton parcours musical ?

Je baigne dedans depuis tout petit. J’ai joué pas mal d’instruments de musique. L’expérience s’est créée depuis que je suis tout petit, à l’adolescence, au lycée avec mon groupe et avec des amis qui étaient les musiciens de mon ancien groupe FYSH et qui sont toujours avec moi.

Tu te définis comme un « troubadour des temps modernes », est-ce que tu peux m’en dire plus à ce sujet?

Oui tout simplement je trouve ce mot très beau et pas assez employé alors qu’on cherche tous à définir ce qu’on fait. On est dans une ère où on s’habitue à consommer un peu ce qu’on fait et moi je dis juste que je divertie, j’aime tout faire et je fais pleins choses. J’ai la possibilité de le faire, et c’est pour ça que je dis ce mot car on comprend mieux cette histoire de multi casquette.

Tu as présenté une magnifique reprise du mythique titre Hello d’Adèle il y a quelques années dans l’émission « La France a un incroyable talent ». Pourrais-tu me dire quelques mots sur cette expérience ? Pas trop déçu de ne pas avoir été « golden buzzé » par Hélène Ségara ?

Pour être honnête c’est la production qui m’a contacté pour réaliser une chanson que j’avais publié sur ma chaine YouTube mais je n’étais pas intéressé. Par contre, j’avais un rêve d’enfant qui était de faire le con sur cette émission ! Je leur ai expliqué ce que je voulais présenter dans cette participation à « la France a un incroyable talent » : créer une espèce de différence pour montrer un personnage complétement fou, mais aussi pour que les gens comprennent que ma participation était juste pour le fun. Ils ne devaient surtout pas croire que j’étais là pour gagner, c’était pour le fun. Je voulais juste accepter l’invitation d’une autre manière et m’amuser. Mais ce qu’on a pas vu, c’est que les quatre ont dit oui et ont voulu que je fasse la suite, mais j’ai refusé car je ne voulais pas annuler l’effet trollesque de ma prestation.

Bien entendu, on te connaît aussi pour les vidéos que tu partages sur ta chaine Youtube à plus d’1 million d’abonnés. Mais on comprend assez rapidement que la musique reste ta principale vocation n’est-ce pas ?

Oui bien sûr ! Après ce n’est pas que c’est ma principale vocation, j’aime beaucoup la comédie, mais il est clair que la musique fait partie intégrante de ma vie et c’est vrai que naturellement je tends à faire des productions qui restent dans ce domaine-là.

Tu as partagé certains titres assez décalés comme La Chanson De La Démonétisation ou Placements De Produits avec Squeezie. Est-ce que ça n’a pas été trop difficile de présenter un premier EP comme quelque chose de « plus sérieux » ?

D’un point de vue personnel je me pose beaucoup de questions et je me demandais si les gens allaient comprendre. J’avais fait moi-même un peu de tests sur YouTube et j’avais vu que les gens étaient plutôt réceptifs à des choses sérieuses et enthousiastes, à ce que je proposais quelque soit l’émotion, et je me suis dit que c’était le moment, même si ça plait pas à tout le monde. Au final je me suis aperçu que le résultat était plutôt positif, j’étais vraiment content et rassuré.

Justement, en parlant de ton EP @, pourrais-tu me le présenter en quelques mots ?

Oui ! C’est une sorte de carte de visite, j’aime bien ce terme, une sorte de présentation de mes écrits et un mélange de chansons qui parlent de moi, d’histoires et de romance, ce qui représente, ce que j’écris dans le premier jet. Tout cela explique ce que je sais et ce que je veux transmettre. C’est pour ça @ signifie un peu : voilà ma carte d’identité, voilà ce que vous connaissez via internet, d’où le @.

Comment s’est passée la création de ces morceaux? Avec qui as-tu travaillé dessus ?

Avec un très bon ami un moi, Martin, qui est également sur scène avec moi et avec d’autres amis. C’est assez varié : des amis, des connaissances, c’est quelque chose d’assez familial.

J’aimerais revenir sur Les Mégots qui est un titre qui m’a vachement marqué lors de ma première écoute. Tu fais partie de ces gens qui ont la possibilité de transmettre certains messages, de part ton activité musicale mais aussi grâce à Youtube, et avec ce titre on comprend rapidement que l’écologie est un sujet important pour toi. Est-ce que tu peux m’en dire plus ?

Bien sûr ! En tant qu’être humain c’est un truc qui me touche, ça nous concerne tous, et je trouvais ça normal de parler de mes convictions avec mes musiques mais d’une façon marrante. Je ne suis pas très fan du 1er degré, et donc c’était une manière pour moi de dire aux gens de faire attention à l’écologie et l’environnement mais de le transmettre d’une manière débile. Et aujourd’hui, j’aime voir les gens danser sur cette chanson et de prendre conscience de certaines choses mais véhiculées d’une manière un peu plus fun.

Tu as déjà performé lors de plusieurs festivals que l’on connaît tous comme les Déferlantes ou Les Plages Electroniques. Que représente la scène pour toi ? 

C’est un moment que j’adore et que j’aime beaucoup, c’est un moment où je peux représenter et réincarner mes chansons mais aussi avoir un échange avec mon public. C’est une histoire d’échange et à chaque fois c’est diffèrent. C’est spécial de créer ce genre de cocons entre les gens, moi et mes musiciens. Je me sens heureux et vraiment content, je remplis des salles, je joue dans des salles super cool, des gens viennent me voir, que demander de mieux.

Y a-t-il un/une artiste avec lequel/laquelle tu voudrais particulièrement travailler ?

Mickael Jackson sinon je ne veux pas.

Tu viens de sortir un EP, tu pars en tournée dans toute la France, que peut-on te souhaiter pour la suite ?

Que ça continue et que de plus en plus de gens viennent me voir. Que ça se passe bien et que je prenne toujours autant de plaisir que j’en prends aujourd’hui. C’est un vrai bonheur.

Un petit mot pour ton public toulousain qui viendra te voir au Bikini le 28 novembre prochain ? 

Venez me voir vous ne serez pas déçu ! J’ai hâte de vous voir et en tant que personne du Sud Est, j’espère que vous allez me prouver que dans le sud vous êtes bien chaud !

Merci beaucoup Maxenss !

Pour venir voir Maxenss au Bikini le 28 novembre prochain, c’est par ici.

* Crédit photo : Alice Kong
gg.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s