Retour sur le concert d’Eddy de Pretto à Toulouse

Hello les gars 😉
J’espère que vous allez bien. Je sais que vous l’attendez depuis un petit moment – désolé pour le retard mais étant en pleine période d’examens j’ai pris du retard – alors voici mon article récapitulatif du concert d’Eddy de Pretto.

Pour te faire un petit topo avant de rentrer dans le vif du sujet, j’aime beaucoup le travail d’Eddy de Pretto. On ne va pas se le cacher, ses textes sont très forts, mais c’est quelque chose qui colle bien avec son personnage. Après c’est clair, soit on accroche, soit on déteste, mais personnellement je fais partie de la team qui adore. J’avais déjà vu une de ses prestations à Garorock l’an dernier grâce à Deezer et j’avais vraiment kiffé. En revanche, il est toujours plus difficile de bien voir le travail porté sur la scénographie quand tu es en festival. De plus, tu le sais déjà je pense, j’ai eu la chance de pouvoir l’interviewer avant son show alors si tu veux voir tout ça je te redirige vers cet article.

La première partie a été assurée par Hervé, un artiste que je ne connaissais pas du tout. Et quelle surprise ! Je trouve qu’il a un style très particulier et unique, et ça j’aime beaucoup. Il mélange rap et électro, le tout pour un résultat vachement original qui fonctionne très bien. Encore une fois, et je ne le répéterai jamais assez, essaie d’arriver le plus tôt possible pour ne pas louper la première partie car les 3/4 du temps ça vaut vraiment le coup.

Aux alentours de 21h, Eddy débarque enfin. Muni de mon appareil photo je me concentre – du moins j’essaie – car j’avais le droit de rester au niveau de l’avant-scène uniquement pour les trois premières chansons. Tu retrouveras mes photos juste en dessous, et honnêtement j’en suis plutôt fier. 😉

SONY DSC                      Processed with VSCO with a6 preset

Pour moi il y a deux points très importants pour qu’un concert soit réussi. C’est un avis qui reste très personnel, tout le monde n’aura pas le même point de vue que moi, mais quand même j’y tiens ahah. D’abord, j’estime qu’il faut qu’il y ait une réelle connexion entre le public et l’artiste. Je le dis très souvent dans mes articles mais c’est un point qui me fait vraiment kiffer – ou détester – un concert.  Pour ce point là, p***** que c’était bien. Eddy de Pretto a interagi avec le public tout au long du concert. Un exemple tout bête : Eddy fait une pause de quelques secondes pour boire un verre d’eau et demande au public de faire du bruit pour combler le vide car, je cite, « c’est hyper gênant ». Tout le monde se met à rigoler et à crier son nom. Autre exemple, un fan envoie des lunettes de soleil sur la scène, Eddy les récupère et les porte pour son prochain titre. Ce sont des exemples qui peuvent paraître assez futiles mais je trouve que ces petits détails rendent un show totalement unique, et en plus ça fait toujours l’unanimité.

Ensuite, la mise en scène est selon moi quelque chose de très important car ça contribue grandement à la réussite du show. Au niveau des lumières, j’ai trouvé que c’était très bien réalisé. On le voit bien sur les photos, les lumières passaient des tons chauds aux tons froids en une fraction de seconde. J’ai adoré le moment où il est monté sur une plateforme pour son titre Honey. C’était super beau et très original. Malheureusement je n’ai pas pu prendre de photos alors si tu veux voir de quoi je parle n’hésite pas à checker mes stories sur Instagram. Pour faire simple, la scénographie était vraiment canon du début à la fin.

Concernant la tracklist, c’était quelque chose d’assez classique. En effet, nous avons pu entendre la totalité des titres de son premier album dont Kid, Normal & Random ainsi que les nouveaux titres de la réédition comme Grave et Sensible.

SONY DSC                      Processed with VSCO with a6 preset

En conclusion, je suis très heureux d’avoir pu assister au concert d’Eddy de Pretto au Zénith de Toulouse. C’est un artiste que j’aime beaucoup, qui transmet de nombreux messages à travers ses différents titres, et ça c’est que chose que j’adore, peu importe le message. J’ai également eu un gros coup de coeur pour Hervé qui est un artiste très talentueux et dont on va beaucoup entendre parler. Bien entendu, je souhaite remercier une nouvelle fois Bleu Citron Production de m’avoir donné l’opportunité de couvrir ce concert.

gg.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s